Français
Mon compte
Toute la boutique
www.cannes.com
Accueil arrow Toute la boutique arrow Catalogues, livres d'arts, éditions des musées arrow Gilles Jacob ou le paparazzi officiel
La boutique
Affiches (15) Cédéroms, éditions sur support numérique (3) Catalogues, livres d'arts, éditions des musées (80) Livres d'histoire, de promotion de Cannes (27) Cartes postales (20)

Tous les articles

Mon panier


Le panier est vide.















Info: Votre navigateur n'accepte pas les cookies. Si vous désirez ajouter des articles à votre panier et les acheter en ligne sur notre site, votre navigateur doit accepter les cookies de notre site.





Gilles Jacob ou le paparazzi officiel


Prix: 24,50 €


Je suis né et je vis dans le pays qui a inventé la photographie. Mais je ne me considère pas comme un photographe : tout au plus un chasseur d’images. Chaque jour des millions d’obturateurs s’ouvrent sur un monde qui, avant cette découverte, s’inscrivait seulement dans la mémoire des hommes. Ce monde est aujourd’hui à la portée de tous. C’est vite dit. Pour arriver à rendre palpable une histoire, la vérité du quotidien ou la  splendeur d’une star, il faut deux choses : avoir l’œil et ouvrir l’œil.Ouvrir l’œil, c’est prêter attention, être vigilant. Avoir l’œil, c’est sentir qu’entre l’ombre et la lumière, la distance et le cadrage, le sujet et l’environnement, la géométrie et la profondeur de champ, se crée une relation qui fonctionne ou non.La première consigne doit être d’oublier les maîtres. Sinon, on rangerait définitivement son appareil : les grands photographes sont trop intimidants. Comment surprendre un baiser après Doisneau, un enfant au soleil après Cartier-Bresson, une rue de Paris après Atget ?