Français
Mon compte
Toute la boutique
www.cannes.com
Accueil arrow Toute la boutique arrow Catalogues, livres d'arts, éditions des musées arrow La vie mystérieuse des chefs-d'œuvre qajars
La boutique
Affiches (15) Cédéroms, éditions sur support numérique (3) Catalogues, livres d'arts, éditions des musées (80) Livres d'histoire, de promotion de Cannes (27) Cartes postales (20)

Tous les articles

Mon panier


Le panier est vide.















Info: Votre navigateur n'accepte pas les cookies. Si vous désirez ajouter des articles à votre panier et les acheter en ligne sur notre site, votre navigateur doit accepter les cookies de notre site.





La vie mystérieuse des chefs-d'œuvre qajars


Prix: 21,00 €


Musée de la Castre
2013 - Edition Ville de Cannes

84 pages - 55 illustrations
Direction éditoriale : Frédérique Citera-Bullot
Auteurs :
Frédérique Citera-Bullot, Directrice des musées de Cannes ; Nicolas Bouillon, Scientifique du Patrimoine ; Emilie Hubert, Photographe-Radiologue ;
Dounia Tahiri, Restauratrice de peintures, spécialisée en peinture qajare

La réorganisation des collections du musée de la Castre a permis de mettre en exergue une collection d’origine perse, datant de l’époque de la dynastie qajare (en Iran de 1786 à 1925) dont l’unicité en Europe, l’intérêt historique et esthétique nous invitent à l’exposer au sein des collections du musée et de prévoir sa restauration. Cet ensemble qajar unique, constitué d’environ 350 objets, a été rassemblé par le baron Tinco Martinus Lycklama à Nijeholt, mécène fondateur du musée de Cannes, lors de son voyage en Orient en 1865.

Le catalogue invite à suivre l’étude objets restaurés par une équipe scientifique, experts d’analyses physico-chimiques de la matière et experts du diagnostic sous le prisme de la lumière (lumière infra rouge, lumière sous fluorescence d’ultraviolet…) et avec des technologies de pointe qu’utilisent aussi les enquêteurs policiers.
La collaboration a permis d’analyser certaines oeuvres et d’en retracer l’histoire et la technique d’origine. Le Centre Interdisciplinaire de Conservation et de Restauration du Patrimoine, le CICRP, a accompagné le projet en accueillant les collections de peintures et d’arts graphiques et en mettant à disposition du musée ses moyens d’investigation dans ses ateliers, situés à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.